function downloadPDF(){ //window.open('http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/tous-les-documents/25-7783/premiers-resultats-de-quotla-nuit-de-la-solidaritequot-et-perspectives-daction?mode=pdf&bprint=1'); populateIframe('http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/tous-les-documents/25-7783/premiers-resultats-de-quotla-nuit-de-la-solidaritequot-et-perspectives-daction?mode=pdf&bprint=1'); //window.location.href = 'http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/tous-les-documents/25-7783/premiers-resultats-de-quotla-nuit-de-la-solidaritequot-et-perspectives-daction?mode=pdf&bprint=1'; } function back(){ if (typeof document.referrer !== 'undefined' && typeof window.location !== 'undefined' && window.location instanceof Location && typeof window.location.host !== 'undefined' && document.referrer.indexOf(window.location.host) !== -1 && typeof window.history !== 'undefined' && window.history.length > 0 ){ window.history.back(); }else{ window.location.href = 'http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/tous-les-documents' } } /** Lance une recherche sur le HashTag sélectionné parmi les articles de l'agenda */ var searchHashTag = function(strHashTag){ strHashTag = ( typeof strHashTag !== 'undefined' ? strHashTag : false ); if(!strHashTag){ return null; } submitForm(strHashTag); } /** Soumet le Formulaire */ var submitForm = function (strHashTag){ var searchHashTagForm = document.createElement('FORM'); searchHashTagForm.name = 'searchHashTag'; searchHashTagForm.method = 'POST'; searchHashTagForm.action = 'http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/tous-les-documents'; var inputDate = document.createElement('INPUT'); inputDate.type = 'TEXT'; inputDate.name = 'search_texte'; inputDate.value = strHashTag; searchHashTagForm.appendChild(inputDate); var bSearch = document.createElement('INPUT'); bSearch.type = 'HIDDEN'; bSearch.name = 'bS'; bSearch.value = 1; searchHashTagForm.appendChild(bSearch); var bSearch = document.createElement('INPUT'); bSearch.type = 'HIDDEN'; bSearch.name = 'bSCalendar'; bSearch.value = 0; searchHashTagForm.appendChild(bSearch); document.body.appendChild(searchHashTagForm); searchHashTagForm.submit(); };

Solidarité

Premiers résultats de "La nuit de la solidarité" et perspectives d'action

La première édition de "La nuit de la solidarité" à Rennes s'est déroulée la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 février 2019. Cette opération avait pour but d'aller à la rencontre de personnes sans-abris sur l'ensemble de la ville afin d'évaluer, par le biais d'un questionnaire, leurs profils et trajectoires, ainsi que l'accompagnement social et humain dont elles bénéficiaient ce jour précis.
Le bilan de cette opération a été́ présenté ce jeudi 25 avril par Nathalie Appéré, Maire de Rennes, en présence des bénévoles mobilisés et des associations partenaires. L'analyse des données recueillies va permettre d'améliorer les actions mises en oeuvre pour les personnes sans-abris.

Une mobilisation citoyenne importante

"La nuit de la solidarité" a mobilisé 495 volontaires, répartis dans 92 équipes. C'est cette forte mobilisation qui a permis à l'opération de bien se dérouler et Nathalie Appéré, Maire de Rennes, a tenu à remercier tous ces bénévoles, de même que l'ensemble des associations de solidarité qui oeuvrent sur le terrain.

Les premiers chiffres

Les équipes de "La nuit de la solidarité" ont rencontré 168 personnes considérées en "situation de rue" et 25 personnes ayant une solution d'hébergement précaire pour la nuit.

  • Par "situation de rue", sont désignées les personnes déclarant dormir soit dans la rue, une tente, un hôpital, une gare, un squat, une cave, un parking, un abri de fortune ou un véhicule.
  • Les solutions d'hébergement précaires recouvrent les situations d'hébergement chez des proches, dans un hôtel, un foyer, par une association, etc.

Cette même nuit du 27 au 28 février, 606 personnes étaient mises à l'abri par le dispositif d'hébergement d'urgence de l'État (centre d'hébergement d'urgence ou nuitées hôtelières) et 277 personnes par le biais de nuitées hôtelières par la Ville de Rennes.

Au total, ce sont donc 1076 personnes sans domicile qui ont été comptabilisées, à Rennes, le 27 février.

N'ont pas été comptabilisées les personnes hébergées par la Ville de Rennes au sein du dispositif CooRUS ou du patrimoine municipal temporairement disponible, et les personnes hébergées par des associations, qui ne sont pas considérées comme sans domicile.

L'action de la Ville de Rennes en faveur de l'hébergement d'urgence

Depuis plusieurs années, la Ville de Rennes mène une action volontariste avec la mise en place du dispositif CooRUS, la mise à disposition de patrimoine municipal et le soutien technique et financier aux hébergements proposés par des associations. Ce sont en effet plus de 500 personnes qui sont hébergées chaque nuit, directement ou indirectement, par la Ville de Rennes.

De nombreuses actions de solidarité sont également mises en oeuvre par des associations de solidarité pour héberger les personnes sans-abris (hébergements solidaires, conventions avec des promoteurs pour mise à disposition de locaux) et les accompagner (accès aux droits, aide aux démarches).

Les 168 personnes rencontrées  sur l'espace public  le 27 février montrent que ces dispositifs restent malgré tout insuffisants et confirment la pertinence des engagements de la Ville, en complément de l'État qui en est pourtant responsable.

Dans un courrier envoyé le 24 avril 2019 au gouvernement, co-signé par Nathalie Appéré,  des élus locaux alertent l'État sur l'hébergement d'urgence et proposent leur aide pour construire une réponse collective à l'accueil des réfugiés.

Adapter les réponses pour répondre aux besoins des personnes  sans-abris

L'analyse des questionnaires a permis de recenser des besoins et attentes particulières des personnes sans-abris. Parmi les personnes rencontrées, le besoin le plus fortement exprimé était celui d'un logement/hébergement. Venaient ensuite les besoins de repas et de  vêtements. Le besoin de stocker ses affaires personnelles a également été fréquemment évoqué, ainsi que plus généralement un besoin d'information sur les structures et dispositifs existants.

Pour répondre à ces besoins, des actions existantes pourront être adaptées ou de nouveaux dispositifs pourront être imaginés. Certains de ces besoins correspondent d'ores et déjà à des solutions  proposées par la Ville de Rennes et son CCAS. Un travail visant à mieux faire connaitre ces solutions va donc également être lancé afin d'adapter les actions existantes ou d'imaginer de nouveaux dispositifs.

  • Créer de nouvelles places d'hébergement d'urgence

La Ville de Rennes a annoncé récemment la création d'un nouveau centre d'hébergement à destination des familles. D'une capacité d'une centaine de places, il ouvrira au second semestre 2019.

  • Stocker des affaires personnelles.

La bagagerie solidaire est l'un des projets lauréats de la saison 2018 du budget participatif. Les services municipaux sont actuellement à la recherche d'un local pour le mettre en oeuvre. La bagagerie permettra aux personnes sans-abris de mettre leurs affaires en sécurité.

  • Faire garder son chien

La création d'un chenil à destination des personnes sans-abris est également à l'étude : 10 % des personnes en situation de rue rencontrées durant La nuit de la solidarité avaient des animaux. La Ville de Rennes et le CCAS travaillent,  avec l'association Gamelles pleines, à la mise en oeuvre de ce projet, pour permettre aux personnes sans domicile qui le souhaitent de faire garder leur chien, afin de pouvoir passer une nuit dans un hébergement d'urgence ou d'effectuer des démarches administratives.

  • Laver son linge

Les personnes rencontrées ont également, à plusieurs reprises, exprimé des besoins relatifs à l'hygiène, et notamment au lavage du linge. Sur l'impulsion de SolidaRen, la plateforme rennaise d'innovation sociale et solidaire, un kit permettant l'accès à trois laveries rennaises et la fourniture de lessive a été mis en place par place par le Service Intégré d'accueil et d'Orientation d'Ille-et-Vilaine, avec des financements de l'État. Ce dispositif sera progressivement étendu.

  • Bénéficier de repas chauds

Le restaurant social Leperdit, géré par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la Ville de Rennes propose déjà des repas chauds à des personnes sans-abris. Il offre également de l'aide pour les démarches administratives et de l'écoute.

La Ville de Rennes et ses partenaires vont entamer un travail visant à améliorer la connaissance de ces dispositifs pour les personnes sans-abris.

Partager ce document

Communiqué de presse

vendredi 26 avril 2019

Ville de Rennes / Rennes Métropole

Antoine Blanchet
06.48.24.20.20

Contacter le service presse